Une motion a été déposée au Grand Conseil attaque de front les conditions de travail des enseignant.e.s. Nous avons répondu dans le cadre de la rubrique “Invité” de 24 Heures. Nous allons suivre de près les travaux parlementaires et nous allons interpeller le DFJC sur sa position sur ce problème.

Cette initiative du Grand Conseil fait suite au rapport de la Commission de gestion du Grand Conseil qui demandait au printemps 2018 au Conseil d’Etat ce qu’il comptait entreprendre pour l’évaluation des directeurs.trices, sachant que celle des enseignant.e.s était en place. Notre sang n’a fait qu’un tour et nous avons alors écrit au Département pour connaître la liste des établissements pratiquant l’évaluation des collègues et avec quels instruments.

La réponse se limite à la seule pratique de la DGEO, qui indique n’évaluer qu’au cours de l’année probatoire (art. 108 RLS), et pour les enseignant.e.s “en difficulté”. Or, c’est bien plutôt la DGEP qui nous intéresse… Nous avons donc reposé la question à M. Lionel Eperon. Nous attendons la réponse avec impatience.

Pour mémoire, deux publications recensent pour l’essentiel notre position concernant le problème de l’évaluation des enseignant.e.s. Elles ont quelques années mais elles conservent toute leur actualité: Ecole émancipée de mai 2012 sur le “triangle maudit” (cahier des charges, visites systématiques de contrôle, entretien d’appréciation)Ecole émancipée de juin 2013 sur le cahier des charges, ainsi que La Lettre des gymnases n° 77 de l’AVMG “Toutes et tous grillé.e.s.  Dangers de l’évaluation permanente”.

Pin It on Pinterest

Share This