Liste des établissements avec grève

Cossonay-Penthalaz : grève, fermé

Ecublens: plusieurs grévistes

Epalinges: plusieurs grévistes, l’après-midi

Lausanne – Belvédère : grève

Lausanne – Elysée : plusieurs grévistes

Lausanne – Isabelle-de-Montolieu : site principal de Grand-Vennes primaire et secondaire fermé toute la journée

Lausanne – Villamont: quelques grévistes

Le Mont-sur-Lausanne : * 8h30 RDV au collège du Mottier pour déjeuner ensemble et ensuite confectionner différentes banderoles. * 10h dépôt de deux banderoles au Mottier et à Crétalaison  * 10h15 déplacement en bus à St-François * 13h RDV devant la fontaine de la Riponne pour pique-niquer * 15h24 Rassemblement central à St-François / Actions en classe le 14 juin dont le but est de sensibiliser les élèves aux inégalités hommes-femmes

Montreux-Est : grève, fermé

Morges-Beausobre : grève, fermé

Oron : quelques grévistes

Renens: grève, fermé

Yverdon Léon-Michaud : grève

Gymnases : grève dans presque tous les établissements

Nous avons diffusé dans tous les établissements le tract de SUD-Education avec les revendications générales du mouvement et celles concernant plus spécifiquement l’école et l’enseignement, ainsi qu’une “foire aux questions” au sujet des modalités d’organisation.

Suite aux tentatives des Directions générales de limiter le droit de grève dans les écoles, nous sommes intervenus. La DGEP a clairement reculé sur les sanctions en cas d’absence d’annonce préalable de la grève, tout en maintenant la nécessité de s’annoncer… Nous rappelons, qu’il n’y a aucune nécessité de le faire dans le post-obligatoire.

Nous avons contesté auprès de la DGEO la fixation d’une date générale (le 3 juin) pour l’annonce de grève. Nous estimons que l’organisation de la grève doit être réglée au niveau des établissements, entre délégation syndicale et direction. La DGEO  maintient la demande d’annonce préalable. En-dehors de la date, nous n’en contestons pas totalement l’intérêt, pour l’organisation du service minimum et pour peser sur les directions pour faire fermer les établissements, mais nous maintenons que la date du 3 juin est sans fondement. Il est parfaitement clair qu’un-e gréviste qui s’annonce après le 3 juin a le droit de faire la grève.

Pour les informations complètes sur le 14 juin, rendez-vous sur le site de SUDe*.

Pin It on Pinterest

Share This