11 novembre 2019: panique à bord il y a un peu plus d’une semaine. Un message de la DGNSI aux utilisateurs des cartes MATRICS pour la connexion au portail IAM (indispensable pour remplir les obligations professionnelles relatives à la saisie des absences des élèves (PAREO) et de leurs résultats scolaires (NEO)), ce qui aurai impliqué l’obligation de la détention et de l’utilisation d’un téléphone portable pour tous les enseignant-e-s de l’école obligatoire. La SVMS-SUD et la SPV ont interpellé la DGEO, qui a réagi. Les cartes MATRICS pourront continuer à être utilisées par les enseignant-e-s qui n’ont pas choisi la solution de l’envoi du code d’accès sur leur téléphone portable. L’accès via la carte MATRICS reste donc possible. Un message le précisant sera bientôt envoyé par la DGNSI aux collaborateurs-trices de l’Etat (y compris aux autres personnels). Cela étant, cette question pourrait se poser à nouveau à plus long terme. La SVMS-SUD rappelle sa revendication d’une indemnité quinquennale de CHF 2’000.- pour l’équipement informatique nécessaire à l’accomplissement des obligations professionnelles des enseignant-e-s.

30 octobre 2019: Suite à un malentendu, nous avons indiqué que nous estimions la décharge prévue pour la formation GymInf insuffisante. Il s’avère que celle-ci est en fait doublée par rapport à ce que prévoit la Décision n° 153 et qu’elle sera en réalité de 21,4 périodes.

Auparavant: sur l’école et le numérique, on lira la dernière Lettre des gymnase n° 79 sur “le climat, les écrans et les claviers bien tempérés”. De manière, sur le numérique à l’école on lira toujours avec intérêt la Lettre des gymnases n° 78 “Aux arriérés du numérique et à la nouvelle ministre du temps libre” et “La formation numérique, un Cheval de Troie: vers un formatage des institutions dans une école sans enseignants?” par Peter Hensinger, paru dans Horizons et débats en juillet 2017. On regardera aussi avec intérêt la conférence d’Alain Damasio.

Pin It on Pinterest

Share This